Quand le design s’en mêle…

lit de Gustave Serrurier-Bovy

Dans le mouvement art nouveau, l’importance est donnée aux détails du mobilier et par conséquent à l’aménagement d’intérieur.  L’art nouveau utilise principalement des lignes courbes ainsi que des éléments végétaux et floraux même si on souligne quelques exceptions  (comme l’utilisation de lignes droites et des surfaces nues notamment à Vienne et Glasgow. Le mobilier et sa production sont en plein essor.

cabinet Emile Gallé, japonisme et marqueterie, 1900

Dans les années  1880, l’art nouveau s’adresse à une clientèle bourgeoise et restreinte de par ses propositions audacieuses.  Le monde floral est une véritable source d’inspiration en matière d’ornementation, on parle alors d’un style naturaliste (ligne courbe privilégiée).

La technique de la marqueterie permet alors aux designers d’explorer leur intérêt pour l’exotisme à travers des représentations japonisantes où le monde végétal y est omniprésent. . Le meuble est une surface « décorative » comme un tableau.

Ce qui caractérise principalement l’art nouveau c’est une connaissance de nombreuses techniques artistiques. On parle alors d’un mouvement pluridisciplinaire. En effet, l’art et le rêve se confondent en un tout pour donner forme à un objet à la fois utile et esthétique.

armoire de Victor Horta, 1830-1958, à Bruxelles

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :