Posts Tagged ‘ introduction ’

Petite chronologie

1840 - 1920 : Petite chronologie sélective de l'Art Nouveau dans son contexte

Il serait évidemment irréaliste de vouloir établir une chronologie globale de l’Art Nouveau.

Voici une (très) succincte chronologie sélective visant à remettre quelques éléments dans leur contexte chronologique. Ainsi la période « Art Nouveau » est-elle encadrée par son contexte temporel et est-elle abreuvée de quelques-uns des principaux artistes Parisiens de l’époque : Alfons Mucha, René Jules Lalique, Hector Guimard et Georges de Feure.

Publicités

Pour commencer…

L’art nouveau est apparu comme un courant en réaction aux  dérives de l’industrialisation et au manque de nouveautés artistiques : la reproduction des grands styles.

C’est un mouvement tentaculaire qui va se retrouver dans tous les domaines possibles : architecture, joaillerie, affiches, mobilier, céramiques, etc

On peut parler d’un art total !

Ce courant artistique révolutionne l’utilisation de la ligne ou plutôt de la courbe.

Il utilise la simplification des formes, aplatissement de l’espace. Le pouvoir évocateur de la ligne courbe, et à une profonde affinité avec le symbolisme.

On peut y noter l’influence importante de l’estampe japonaise : le mouvement se réapproprie les qualités poétiques de la nature, d’où une inspiration fortement issue du monde végétal , rendue par la stylisation.

Selon Max Osborn, critique allemand : « l’art nouveau serait un peu trop féminin, trop capricieux, trop cocotte ».

Cette observation nous amène à nous intéresser à la richesse du motif, du détail dans cet art de profusion.